Comment dire stop aux anxieux !

Difficile d’échapper aux nouvelles quotidiennes. Le temps est aux efforts. Il y a bien sûr, celles et ceux qui sont en première ligne dans la lutte contre la pandémie et le maintien des fonctions vitales du pays et les autres, contraints au confinement, à la continuité pédagogique. Et puis, pour tous la privation des petits et grands bonheurs de la vie sociale. 
Dans ce contexte si particulier, comme toujours, certains sont plus anxieux que d’autres et manifestent cette anxiété, sans filtre, auprès de leurs relations de travail. Or, la peur est une émotion contagieuse : s’il est difficile, pour vous, de vous préserver, voici quelques conseils :
  • S’informer ce qu’il faut, juste ce qu’il faut ! A l’évidence, il est important de prendre connaissance de l’actualité. Pour autant, il n’y a aucune utilité à regarder en boucle les chaines d’information ou à recevoir toute la journée des alertes anxiogènes sur votre téléphone ou votre ordinateur. Organisez vous un rendez-vous quotidien avec l’actualité en choisissant le média qui vous convient et couper les alertes inutiles qui vous perturberont aléatoirement toute la journée. Vous allégerez ainsi votre esprit et gagnerez en force et motivation pour aller de l’avant.
  • Vous recevez des messages amicalement relayés, en toute bonne foi, par vos amis et collègues: remèdes, mise en garde, prise de positions politiques : ces messages agissent sur votre cerveau qui va donner l’ordre à votre organisme d’augmenter sa production de cortisol. Cette hormone est aussi appelée parfois l’hormone du stress. Ne vous précipitez donc pas sur l’ouverture de ces messages. Bloquez quelques minutes dans votre journée pour en faire la lecture et faites posémment le tri des informations qui vous intéressent. Ne relayer pas les informations qui ne sont pas vérifiées ou les prises de position de vos contacts, ils les regretteront peut être un jour.
  • Vous recevez des appels téléphoniques importants ou partagez des discussions avec un interlocuteur particulièrement anxieux. Prenez le temps d’écouter ce qu’il a à vous dire. C’est peut être nécessaire qu’il vous fasse part de son état d’esprit, de son ressenti et de son analyse de la situation, mais ne vous laissez pas imposer une discussion qui s’éternise sur un sujet angoissant. Reformuler les points importants, s’il y en a, pour montrer que vous avez bien compris ses besoins et ses attentes, posez lui des questions concrètes sur sa situation à l’instant T et permettez lui d’arriver à une conclusion pratique à ses propos. Ne remettez pas une pièce dans la machine! 
  •  Votre interlocuteur insiste pour vous amener dans une discussion polémique ou pour partager avec vous son angoisse : vous n’êtes pas obligée de vous laisser faire ! Vous pouvez poliment indiquer en toute transparence que vous éviter de ressasser les peurs, ou que vous manquez de temps. Si vous refuser d’entrer le jeu au moins une ou deux fois, il y a fort à parier que votre interlocuteur, fatigué d’avoir lutter à se débarrasser de son stress sur vous, ne tentera plus sa chance.
  • Vous pouvez toujours glisser sur un sujet positif. La bonne humeur est contagieuse également. Partagez une bonne nouvelle, une anecdote du quotidien qui fera du bien au moral, parler de l’avenir sous une perspective favorable.
  • Enfin, si pensez qu’un membre de votre entourage professionnel présente des troubles très importants et inquiétants, parlez en à d’autres personnes bienveillantes qui l’entourent pour voir si ensemble vous arrivez à trouver une solution pour le rassurer ou si dans un cas extrême l’aide d’un professionnel est nécessaire.
  • Quoiqu’il en soit ne culpabilisez pas. Etre à l’écoute des autres est une vertu pas une corvée. S’il vous tient à coeur d’être là pour vos proches, vos amis, vos collègues et collaborateurs, c’est une belle qualité, une valeur, mais sachez que la meilleure façon de les soutenir est de rester positif. Même s’il vous en coûte d’éconduire celui qui cherche à déverser son trop plein sur vous, vous lui rendez service et vous préservez votre capital bien-être.
Vous souhaitez vous former en communication, management ou prospective ? Nous vous formons à distance en respectant votre rythme d’apprentissage. 
Nous contacter : contact@spinroom.fr

WordPress: